Les chiffres

Le budget 2018 est marqué par des investissements majeurs :

  • La voie verte,
  • Le haut débit (Schéma Directeur d’Aménagement Numérique),
  • l’Institut de Formation en Soins Infirmiers (IFSI),
  • La réhabilitation de la crèche de la Farandole à Malemort,
  • Le développement des infrastructures touristiques de l’Agglo (sites du Lac du Causse et du Saillant),
  • La poursuite des travaux d’investissement en eau et assainissement,
  • La poursuite du Fonds de Soutien aux communes
  • Des aides à l’habitat…

Le budget principal

Le budget principal s’établit à 81 333 471 € en fonctionnement et 14 772 305 € en investissement.

Les budgets annexes

Le budget mutualisation

Ce budget, d’un montant de 7 300 000 €, comprend les services communs et les services mis à disposition. Il a été créé afin d’avoir une transparence et une lisibilité des flux financiers : remboursements entre la Ville de Brive et le budget principal de l’Agglo.

Le budget annexe de l’eau

Il s’équilibre en totalité à 5 253 196 € en section d’exploitation, et à 9 764 496 € en section d’investissement. Les travaux se répartissent sur le territoire de l’Agglo, sachant que 2 millions d’euros concernent l’usine de Saint-Germain et 2 300 000 € sont prévus pour l’Agudour.

Le budget annexe de l’assainissement

Il s’équilibre à 7 612 650 € en section d’exploitation, et à 7 938 683 € en section d’investissement pour des travaux divers concernant des stations d’épuration et des réseaux d’assainissement.

Le budget annexe des ZAE (Zones d’Activité Economique)

Les principaux travaux et acquisitions s’élèvent à 2 285 550 € en 2018.

Le budget annexe des AIC (Activités Industrielles et Commerciales)

Il s’équilibre en totalité à 2 524 610 € en section d’exploitation, et à 2 749 258 € en section d’investissement.

Il concerne les budgets du Causse Corrézien et du Saillant, le Parc Floral, le village de Gîtes de Sainte-Féréole ainsi que le fonctionnement des zones d’activité.

Le budget annexe des transports

Il s’équilibre en totalité à 8 773 879 € en section d’exploitation, et à 5 097 430 € en section d’investissement.

Le versement transport en constitue la part la plus importante des recettes de fonctionnement, il est estimé à 6 millions d’euros en 2018.