Les chiffres

Le budget 2015 est marqué par des investissements majeurs :

  • Des études préalables à l’aménagement du site économique de Brive-Laroche dans le cadre d’une concession d’aménagement avec Territoires,
  • La poursuite des travaux d’investissement en eau (Agudour) et assainissement,
  • Des études préalables à l’aménagement de la RD 1089,
  • La mise en place d’un Fonds de Soutien aux communes,
  • Des aides à l’habitat…

Le budget principal

Le budget principal s’établit à 74 318 000 € en fonctionnement et 5 117 000 € en investissement.

Les budgets annexes

Le budget mutualisation

Ce budget, d’un montant de 3 612 000 €, comprend les services communs et les services mis à disposition. Il a été créé afin d’avoir une transparence et une lisibilité des flux financiers : remboursements entre la Ville de Brive et le budget principal de l’Agglo.

Le budget annexe de l’eau

Il s’équilibre en totalité à 7 975 000 € en section d’exploitation, et à 10 947 000 € en section d’investissement. Les travaux se répartissent sur le territoire de l’Agglo, sachant que 1 300 000 € sont prévus pour l’Agudour.

Le budget annexe de l’assainissement

Il s’équilibre à 8 572 000 € en section d’exploitation, et à 13 113 000 € en section d’investissement pour des travaux divers concernant des stations d’épuration et des réseaux d’assainissement.

Le budget annexe des ZAE (Zones d’Activité Economique)

Les principaux travaux et acquisitions s’élèvent à 2 995 000 € et concernent principalement la zone située à Brive-Laroche
(2 259 000 €).

Le budget annexe des AIC (Activités Industrielles et Commerciales)

Il s’équilibre en totalité à 2 959 000 € en section d’exploitation, et à 2 821 000 € en section d’investissement.

Depuis le 1er janvier 2015, il intègre les budgets du Causse Corrézien (sauf les résultats du budget principal qui sont sur le budget principal de l’Agglo), le Parc Floral, le village de Gîtes de Sainte-Féréole ainsi que le fonctionnement des zones d’activité.

Le budget annexe des transports

Il s’équilibre en totalité à 5 321 000 € en section d’exploitation, et à 2 669 000 € en section d’investissement.

Le versement transport en constitue la part la plus importante des recettes de fonctionnement, il est estimé à 4 935 000 € en 2015.

Les dépenses réelles, toujours en section de fonctionnement, comprennent notamment 4 166 000 € qui seront versées à Transdev, dans le cadre de la délégation de service public.

En investissement, 440 000 € sont prévus pour l’acquisition d’un bus hybride et 40 000 € d’acquisitions diverses, les autres dépenses de cette section concernent des études (halte ferroviaire Malemort, nouveau Plan de Déplacements Urbains, schéma parking hybride, mode de gestion du réseau) et des travaux d’entretien divers.