Communauté d'agglo de Brive


L’eau potable

L'eau sur l'Agglo

Depuis le 1er janvier 2014, l’Agglo de Brive exerce la compétence eau sur les 48 communes de son territoire mais est l’autorité organisatrice du service sur 37 de ces communes (dont 2 en partie), ainsi que la commune de Coubjours (située en Dordogne), la compétence ayant été transférée à différents syndicats des eaux pour les autres communes.

A ce titre, elle gère l’alimentation en eau potable des secteurs Yssandonnais, Coiroux et des communes de Brive, Cublac, Saint-Solve et Saint-Pantaléon-de-Larche soit près de 1 900 km de réseau d’adduction d’eau et 111 réservoirs, ce qui représente un volume de stockage d’environ 57 000 m3, soit l’équivalent d’un peu plus de 38 millions de bouteilles d’eau !

Les ressources en eau de l'Agglo

Les ressources d’eau brute qui permettent d’alimenter le territoire de l’Agglo sont très variées et sont en grande majorité des eaux de surface (70%). Ces ressources pouvant être exposées à des pollutions accidentelles, des périmètres de protection sont établis autour des captages afin de limiter et détecter d’éventuels polluants et pouvoir ensuite sécuriser l’approvisionnement en eau des usines de production d’eau.

Les traitements et la qualité de l'eau

Pour être consommable, l’eau prélevée dans le milieu naturel subit divers traitements dans les 8 usines de production d’eau potable. Ces usines produisent environ 8 millions de m3 d’eau potable par an (données 2014). L’eau est ensuite distribuée gravitairement ou acheminée via les réservoirs et stations de reprise jusqu’aux consommateurs.

L’eau est un des produits alimentaires les plus contrôlés. Les normes qui encadrent la qualité de l’eau sont définies au niveau européen et traduites en droit français. Régulièrement actualisées, au fil de l’évolution des connaissances scientifiques, ces normes très strictes sont basées sur des recommandations de l’Organisation Mondiale pour la Santé (OMS).

Ce sont près de 60 critères (organoleptiques, physico-chimiques et biologiques) qui définissent la qualité de l’eau. L’Agence Régionale de Santé (ARS) de la région Nouvelle Aquitaine contrôle la qualité de l’eau captée, produite et distribuée par le biais d’analyses réalisées par le Laboratoire départemental d’analyses de Corrèze : plus de 600 analyses bactériologiques et 700 analyses physico-chimiques sont ainsi effectuées chaque année en sortie des usines de production d’eau et directement aux robinets des usagers.

Tous les résultats d’analyse du contrôle sanitaire sont affichés en Mairie et vous pouvez accéder aux principaux résultats sur le site internet du Ministère de la Santé.

Documents utiles